La vérité sur les acides aminés

Publié par: Fit Body Dans: Nutrition Sur: lundi, avril 16, 2018 Commentaire: 0 Frapper: 2759

Les avis divergent très souvent sur les fameux acides aminés. Fit Body vous explique tout en détail dans cet article. 

 

 

Les acides aminés, qu’est-ce que c’est ? 

 

Ils sont des constituants de base des protéines et des peptides. Au moment de l’assimilation de la nourriture, les protéines alimentaires sont détériorées en acides aminés par le système digestif afin d’être utilisé par l’organisme. 

 

Les acides aminés sont présents à tous les niveaux. Au nombre de 20 (pour former une protéine), ils ont un rôle incontournable pour les cellules de chaque être vivant. 

 

On peut les classer en deux grandes catégories : 

 

-      Les acides aminés essentiels :

 

Ils sont 8 : TryptophaneLysine, Méthionine, Phénylalanine, Thréonine, BCAA (Valine, Leucine, Isoleucine).

 

Le corps ne peut les synthétiser correctement ou tout simplement pas. En effet, on s’efforcera de les amener par l’alimentation, et la supplémentation dans des cas particuliers.

Les études ont mis en lumière que l’ingestion d’acides aminés essentiels par le biais d’une protéine, stimule grandement l’anabolisme musculaire, et donc, la récupération et le développement. 

 

 

-      Les acides aminés non essentiels :

 

Ils sont 10 :Alanine, Glutamine, Glutamate, Aspartate, Asparagine, Cystéine, Proline, Glycine, Tyrosine, Sérine.

 

L’organisme peut les synthétiser à partir des autres acides aminés. L’alimentation également délivre ceux ci, mais ce n’est pas aussi vital que pour les « essentiels ». 

D’autres études ont prouvées que l’assimilation d’acides aminés non essentiels, n’avait pas la même force d’action sur l’anabolisme que l’autre catégorie*.

 

 

Cas particulier : 

 

-      Les acides aminés semi-essentiels 

 

Ils sont 2 :l’arginine et l’histidine. 

 

Le corps les produits durant des moments clés de la croissance ou par le biais d’une décomposition d’un autre acide aminé. 

Ils sont nécessaires à l’enfant pendant cette période. 

 

 

N.B : Certains acides aminés ne se retrouvent pas dans les protéines comme ceux cités au dessus. La carnitine, la taurine ou encore la carnosine  sont des acides aminés dit « non protéinogènes ».

 

La créatine, pour ceux qui en doute encore…est un dérivé d’acides aminés puisqu’elle est synthétisée par le corps à partir de la glycine, de l’arginine et de la méthionine (présente dans la viande rouge également).

 

Sous quelle forme les trouvent ont ? 

 

Ces acides aminés sont disponibles sous toute forme d’alimentation qui possède des protéines, animales (viandes, œuf, produits laitiers…) comme végétales (lentilles, quinoa, amandes, graines de chanvre, soja…).

 

Néanmoins, la concentration et le type d’acides aminés varient en fonction de l’aliment. 

 

Afin que notre apport en protéine journalier soit complet, nous devons consommer différentes sources d’acides aminés. 

Ceci est encore plus valable lorsque l’alimentation est végétalienne. 

Le secret de la qualité de notre alimentation provient en partie de la diversité des sources de nutriments. 

 

En supplémentation, on dispose d’acides aminés sous forme : 

 

-      De protéines végétales et laitièresen shakers, ou encore sous forme de barre à consommer autour des efforts ou en collation dans la journée. (Il y aura l’ensemble de tous les acides aminés d’une protéine)

 

-       De matrices énergétiquesavec des vitamines et minéraux (ou avec des ajouts d’acides aminés spécifiques, comme l’arginine pour la congestion, les BCAA pour l’effort). L’utilisation sera plutôt avant, pendant ou après les entrainements en fonction de l’effort.

 

-       De tablettes à croquerpour ajouter de la valeur nutritionnelle à un repas ou à une collation.

 

-      De gélulespour avoir un dosage précis par rapport à ses besoins.

 

 

Certains acides aminés ont des fonctions plus essentielles que d’autres pour l’organisme. Le quotidien de chacun et l’alimentation prévue pour y faire face va déterminer nos besoins spécifiques. 

 

Une supplémentation en acides aminés va dépendre de l’objectif à mettre en avant. Le but est de favoriser la récupération ? Le développement musculaire ? La congestion ? Limiter l’apparition de l’acide lactique lors d’un effort d’endurance ? Favoriser un meilleur sommeil ?

 

Des interrogations qui prouvent l’importance de bien comprendre ce que sont les acides aminés et leur propriété pour en optimiser leur utilisation.

 

Par exemple, les BCAA (3 acides aminés seulement) seront très intéressants pour un sportif souhaitant un maintient de ses performances tout en protégeant sa masse musculaire durant une activité intense et en favorisant la récupération post-effort.*

 

Découvrez les acides aminés sous toutes les formes sur notre site : 

 

À croquer : 

https://www.fitbody.re/acides-amines/10000097-amino-tabs-2900100000970.html?search_query=amino+tabs&results=1

 

En gélule :

https://www.fitbody.re/acides-amines/10000228-green-amino-2900100002288.html?search_query=green+amino&results=1

 

En poudre :

https://www.fitbody.re/acides-amines/10000157-amino-energy-2900100001571.html

 

 

 

Liens utiles :

 

 

Article sur les BCAA :

 

https://www.fitbody.re/blog/focus-sur-les-bcaa-b130.html

 

 

 

Gaétan LIETARD – Diététique sportive - FIT BODY

 

Commentaires

Laissez votre commentaire