Qu'est ce que le Calisthenics & le Street Workout ?



Publié par: Fit Body Dans: Entrainement Sur: vendredi, novembre 13, 2015 Commentaire: 0 Frapper: 1654

Josellito Bathilde, Athlète de Calisthenics/Street Workout Réunionnais, nous explique les origines de sa pratique et comment pouvoir débuter.

Le Calisthenics & le Street Workout constituent une méthode d'entraînement, utilisant majoritairement le poids de corps comme résistance, ou des mouvements au poids de corps avec une charge additionnelle (se lester de 20 Kg sur des tractions par exemple).



Tout commence avec le Calisthenics, un terme qui vient du grec Kallos (beauté) et Sthenos (force), c'est une forme de gymnastique suédoise du 19ème et début du 20ème siècle,  visant à développer son corps en utilisant la résistance de son poids de corps (des tractions, des pompes, des squats, des sprints et des équilibres sur les mains entre autre). Ce sont des exercices fonctionnels qui permettent d’améliorer la force, la flexibilité, l’endurance, l’équilibre, l’agilité et la coordination.

Pour augmenter la difficulté des exercices, il suffit de jouer sur la position du corps, comme par exemple  effectuer des pompes avec les pieds surélevés ou faire des squats sur une seule jambe. Chaque exercice a ses variantes plus ou moins extrêmes, comme les pompes en planche ou en équilibre.  



Comme il n’y a pas de charges externes (poids ou haltères), les risques de blessures sont faible, cependant il faut noter que bon nombre de pratiquants confirmés utilisent des charges additionnelles sur les exercices basiques lorsqu'ils les maîtrisent entièrement pour pouvoir continuer à gagner en force.



Le Calisthenics peut être pratiqué par n'importe qui, des adolescents aux séniors, les forces d’intervention spéciales, les femmes, ou les personnes avec un Handicap, de la même manière que le CrossFit, il rassemble toutes les générations.



La pratique de l'entraînement au poids de corps est très ancienne, selon l’historien Hérodote, les guerriers spartiates du roi Léonidas s'entraînait en utilisant des exercices au poids de corps avant la bataille des Thermopyles.



Elle réapparait dans les Ghettos Américains et dans les pays de l'est de l'Europe comme l'Ukraine au début du 21ème siècle, où les personnes voulant s'entraîner physiquement sans pour autant avoir les moyens d'aller dans une salle de sport, s'entraînent avec ce qu'ils trouvent (un endroit ou se suspendre pour faire des tractions était suffisant).



Devant la force et le physique impressionnant qu'affichait les pratiquants, l'activité à connu un rapide essor dans le monde entier, notamment grâce à la vidéo de Hannibal For King en 2008, et aux teams comme les Bartendaz, Barbarians, Beastmode etc...

Elle se nomme au début Ghetto Workout, puis est renommé en Street Workout (Ghetto étant considéré comme un terme péjoratif).
Certains pratiquants utilise toujours le terme Calisthenics, car avec l'évolution de la pratique, le Street Workout a rajouté des éléments acrobatique pour être plus complet (saltos, mouvement de balancier etc...).

Comment débuter dans le Calisthenics/Street Workout ?

Il faut commencer par les mouvements de base, les pompes, les tractions, les dips et les squats.Si vous n’arrivez pas à les effectuer correctement car vous manquez de force, il suffit de faire une variante plus simple, par exemple surélever les mains pour les pompes, ou faire des "tractions australiennes" avec les pieds au sol. Essayer d'augmenter les répétitions sur les exercices chaque semaine, ensuite progressivement augmenter la difficulté des exercices.

Lorsque les mouvements de bases sont maîtrisé et qu’on est capable d’effectuer au minimum une vingtaine de tractions, une cinquantaine de pompes et une trentaine de dips, on peut commencer à intégrer les éléments de base comme l’équerre (L-sit), le back lever, l’équilibre sur les mains. Ensuite lorsqu’on maîtrise cela on peut viser les éléments avancés comme le Front Lever, la Full Planche, les Pompes en équilibre etc…

Pour ma part j’ai pratiqué les mouvements de base pendant plus d’une année avant de me lancer progressivement dans les éléments, il ne faut pas être pressé, ce sont des mouvements qui sollicite non seulement les muscles, mais aussi les tendons et les articulations, qui prennent plus de temps à se renforcer et s’adapter. Ces éléments nous renforcent mais comme on dit : « trop est l’ennemi du bien », apprendre à connaître son corps et ses limites constitue le premier pas vers le succès.

Josellito Bathilde
Mail: Jo.bathilde@gmail.com

Facebook: https://www.facebook.com/Jo.B51/
Vidéo: <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/H-idVRU-PUY" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>


Commentaires

Laissez votre commentaire